La sélection des plantes

La sélection des plantes 2018-04-25T09:03:02+00:00

Depuis sa création en 2015, Torskal rassemble des informations sur les phytoressources locales à la recherche d’espèces végétales aux propriétés physicochimiques intéressantes permettant la synthèse de nanoparticules. Parallèlement à son projet Nanothéranostics où deux plantes endémiques ont été sélectionnées pour réaliser ses produits, Torskal consacre une partie de ses activités de recherche au criblage de nouvelles espèces végétales disponibles à l’île de La Réunion et à l’élaboration de nouvelles solutions nanothéranostiques en réponse aux attentes sociétales.

Torskal s’attèle à concevoir de nouvelles nanoparticules aux propriétés physicochimiques variées (taille et forme, fonctionnalisées ou non) pour des applications innovantes en santé et chimie fine. Tous les protocoles sont issus de la chimie verte, requérant ainsi l’absence de produits chimiques toxiques.

Une vingtaine de plantes, toutes cultivées en zone Océan Indien, ont déjà été étudiées par Torskal dans le but de remplacer les composés chimiques dans la synthèse de nanoparticules.

Ces extraits végétaux sont en effet des agents bioréducteurs et conduisent à des propriétés géométriques et physicochimiques qui diffèrent selon la composition polyphénolique.

La sélection des plantes est faite de manière éco-responsable avec la collaboration des acteurs locaux (tisaneurs locaux, université et associations).

La priorité est mise sur la valorisation d’espèces endémiques/indigènes déjà en culture à La Réunion. L’approvisionnement est sécurisé grâce à l’action et la fédération de différents partenaires locaux (associations d’agriculteurs et entreprises privées).

Des outils de pointe à notre disposition

Torskal bénéficie d’un fort partenariat avec le Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles et des Sciences de l’Aliment (LCSNSA) de l’Université de La Réunion. Ce laboratoire, pionnier dans la recherche sur les plantes endémiques/indigènes de La Réunion, dispose d’outils de pointe permettant de réaliser :

  • l’extraction (ASE 300)

  • la chimie analytique (CLPH-DAD-CAD, CLHP-DAD-MS),

  • le fractionnement (CLHP-préparative),

  • la caractérisation de principes actifs (RMN 600MHz disponible au CYROI).

Une traçabilité irréprochable

Pour assurer une bonne traçabilité, les différents lots d’une même plante sont archivés et codés. Les extraits utilisés pour la synthèse de nanoparticules sont réalisés par chimie verte pour un respect de l’environnement. Chaque extrait est systématiquement vérifié par acquisition de profils CLHP-DAD afin de s’assurer de la bonne reproductibilité.