Depuis sa création en 2015, Torskal ainsi que ses partenaires rassemblent des informations sur les phytoressources locales à la recherche d’espèces végétales aux propriétés physicochimiques intéressantes permettant la synthèse de nanoparticules. Parallèlement à son projet Nanothéranostics où deux plantes endémiques ont été sélectionnées pour réaliser ses produits, Torskal consacre une partie de ses activités de recherche au criblage de nouvelles espèces végétales disponibles à l’île de La Réunion et à l’élaboration de nouvelles solutions nanothéranostiques en réponse aux attentes sociétales.

  • 2019 : Gerometta, A. Bialecki, S. Giraud, A.-L. Morel, Gold nanoparticles made with medicinal plants from Indian Ocean for phototherapy, actes du Cipam 10, sept 2019, Under review

Une vingtaine de plantes, toutes cultivées en zone Océan Indien, ont déjà été étudiées par Torskal dans le but de remplacer les composés chimiques dans la synthèse de nanoparticules.

Ces extraits végétaux sont en effet des agents bioréducteurs et conduisent à des propriétés géométriques et physicochimiques qui diffèrent selon la composition polyphénolique.