Accueil 2017-07-24T22:21:08+00:00

Le projet Torskal vise à utiliser le potentiel fort des plantes endémiques de La Réunion pour élaborer des produits théranostiques  pour des applications en oncologie et en chimie fine.

Le nouveau nanothéranostic ne se substituera pas aux traitements conventionnels (chimiothérapie, radiothérapie, etc) mais viendra compléter ou renforcer l’action de ces derniers, ou intervenir dans des zones difficilement accessibles par la chirurgie.

Produits théranostiques : composés à la double action thérapeutique et diagnostique

Le projet vise la conception de nanoparticules métalliques, par chimie verte et pourraient trouver des applications en oncologie et en chimie fine (cosmétique, peinture).

  • Dans le secteur de la santé : Une fois injectés, les nanothéranostics s’accumulent dans la zone tumorale et sont activés à distance sous irradiation laser dans le proche infrarouge. Les nanoparticules sont stimulées et émettent de la chaleur (variation de la température de 5-7°C) induisant une hyperthermie qui provoque la destruction de la cellule tumorale. En parallèle, un monitoring par imagerie médicale (modalité CT Scan) est possible avec la même molécule. Par ailleurs, l’action circonscrite à l’échelle de la cellule (du fait de la taille des nanoparticules) confèrerait l’avantage d’une action ciblée par rapport aux traitements existants (chimiothérapies et radiothérapies) qui ont un impact sur l’organisme au-delà de la zone à traiter.
  • Dans le secteur des cosmétiques : les nanoparticules présentent des propriétés anti-oxydante et inhibitrice de la collagénase.

Nos partenaires